Dessin de presse pour Ça m’intéresse !



J’ai eu le grand plaisir d’illustrer la rubrique « Quoi de neuf docteur ? » sur le thème « les maladies ont-elles un sexe ? » du dernier magazine Santé de Ça m’intéresse !

Belle surprise pour moi quand la rédaction m’a contactée car j’ai grandi avec les magazines Ça m’intéresse…Fierté quand tu nous tiens, je me suis régalée !

Pour faire le dessin, j’ai dû me renseigner et ça vaut le coup de vous mettre au courant de cet aspect de la médecine que j’ignorais totalement, si ignorants vous l’êtes aussi.

J’ai appris que la médecine a toujours établi ses diagnostics et élaboré les traitements inhérents en se basant sur le métabolisme des hommes et non sur celui des femmes.

dessin pour magazine ca m'interesse dessin de presse les maladies ont elles un sexe

Quelques incompatibilités et effets indésirables plus ou moins graves ont donc lieu pour des femmes suite à la prise de médicaments. Ces mêmes médicaments, qui chez les hommes, n’auront aucun effet indésirable. La prise en compte que les traitements peuvent avoir des conséquences différentes chez les hommes et chez les femmes en est à ses balbutiements.

Les différences hormonales en sont les principales raison. Et à ce propos, vous en conviendrez, seuls les organes reproducteurs font partie aujourd’hui de deux diagnostics différents entre l’homme et la femme. Ce qui parait effectivement logique mais atrocement superficiel quand on y réfléchit.

En plus des traitements, les diagnostics souffrent aussi de cette absence de différenciation. Le cœur et le foie, étant des organes très influencés par les hormones sont approchés de la même façon chez les deux sexes.  Les femmes, par exemple, meurent plus que les hommes d’un infarctus car on connait les symptômes des hommes – douleur vive au thorax – et non celui des femmes : grande fatigue, essoufflement, nausées. N’étant pas diagnostiquées en grand danger ou ne reconnaissant pas elles mêmes les symptômes, elles vont à l’hôpital trop tard.

La médecine est donc en train d’évoluer sur le sujet et tente à communiquer auprès des médecins sur le fait que les maladies ont un sexe et ils font parfois face – à ma grande surprise – à une levée de boucliers des féministes : prendre en compte la différence entre hommes et femmes ne leur plait pas, cataloguant les médecins mettant en avant cette différence, de sexistes…Je vous laisse seul juge.

Le magazine Santé de Ça m’intéresse est donc en kiosque depuis le 7 septembre et le dossier principal traité est  » Tout savoir sur le dos ».

Bonne lecture !


Edito du 21/01/18

Après m’être encore un peu plus renseignée, je tiens à préciser que les femmes, parce qu’il y a toujours un risque de grossesse, sont d’office exclues des tests médicamenteux. Ce qui change donc la conclusion sur l’absence de différenciation qui – à mon sens – tient là un sacré argument.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.